The River in Which We Are Swimming: making sense of the global renaissance in education (comprendre le renouveau mondial de l’éducation)

Au cours des 25 dernières années, le domaine de l’éducation a été marqué par l’apparition d’innovations remarquables et d’approches novatrices. Diverses initiatives se sont répandues dans le monde entier, nées d’un profond désir de renouveau, afin d’offrir aux enfants un terrain fertile propice à leur développement et à leur épanouissement en tant qu’individu, et d’aider nos sociétés à répondre aux grands changements nécessaires au cours des prochaines décennies. Quelles sont les raisons qui empêchent ces innovations de se répandre plus largement ?

Deux principaux obstacles ressortent de notre expérience : le manque de clarté et de consensus quant à la priorité absolue que nous accordons à la direction et à la gestion du processus de changement, et quant à notre manque d’expertise en la matière. L’examen de plusieurs modèles de réussite nous permet de dégager trois grands thèmes récurrents : comprendre et se soucier de son bien-être (système corps/esprit), comprendre et se soucier du bien-être des autres (système social) et comprendre et se soucier du bien-être des systèmes plus vastes (communauté, économie et écologie).

Instaurer un changement systémique potentiellement continu et capable de se renforcer lui-même exige que l’on s’engage résolument à « être le changement » voulu, c’est-à-dire à intégrer l’interne et l’externe, à créer des espaces de changement plutôt qu’à essayer d’imposer sa volonté et de contrôler, et à ne jamais perdre de vue que « je » et « nous » – les meneurs du changement – peuvent devoir aussi changer.